Le collectif Affluent

est une association pluridisciplinaire engagée dans la résilience, l’hospitalité et l’inclusivité des territoires. À travers des projets de recherche et d’expérimentation architecturaux, urbains ou paysagers, le collectif tente de trouver des solutions face à l’urgence climatique. Conscient que les méthodologies de planification et de construction doivent évoluer, le collectif aborde ses projets selon trois axes de réflexion : la co-construction, l’inclusivité et l’environnement.

Co-construction

Co-construire le territoire permet de développer des projets au plus proche de la réalité des habitant·e·s et donne la possibilité aux usager·ère·s de s’approprier des lieux qui leur sont dédiés. Cela permet également d’impliquer la population dans la transition des territoires.

Inclusivité

L’espace public matériel n’est pas neutre. Il est le produit de l’hégémonie d’un système sociétal et de ces représentations dominantes. Les enjeux de mixité, d’inclusivité, de justice social et de liberté de pratique se jouent dans de nombreuses sphères de la société et notamment dans le traitement matériel et symbolique de l’espace public. Afin de garantir une bonne attractivité de l’espace, il est nécessaire de concevoir un aménagement accessible et appropriable à tout un chacun (genre, âge, ethnie, classe sociale, mobilité réduite et mal voyante).

Environnement

La résilience des territoires est une problématique qui se développe dans une perspective de résistance, de développement durable, soutenable et socialement équitable, pour mieux appréhender les défis urbains, sociaux et écologiques. Ainsi, nous cherchons à intégrer les enjeux suivants dans nos projets :
  • Favoriser la perméabilité des sols et le traitement des eaux de pluie ;
  • Réfléchir la composante végétale, notamment dans sa capacité à lutter contre les îlots de chaleur ;
  • Proposer une végétation favorisant la biodiversité et l’épanouissement du vivant (dans son ensemble écosystémique) ;
  • Penser à une utilisation rationnelle des matériaux ainsi qu’au bouclement des cycles (utilisation et recyclage des ressources existantes ;
  • Envisager la question de la résilience alimentaire à travers l’agriculture urbaine et l’agroforesterie

NOTRE ÉQUIPE

Simon Cerf-Carpentier

Désurbaniste

Julie Crot

Architecte urbaniste de montagne

Eliott Dujardin

Architecte paysagiste et aménagiste du territoire, spécialisé en résilience des territoires

Rahel Dürmüller

Architecte spécialisée en construction durable

Nadia Elamly

Chercheuse en art et urbanisme

Gabriela Jeanrenaud

Architecte urbaniste spécialisée dans la participation

Nina Mosca

Architecte

Colin Peillex

Designer-urbani-graphiste

Joann Siraut

Architecte moléculaire non-urbaniste

Yacine Steenken

Géographe-urbaniste

Killian Worreth

Architecte côté jardin